Sunday, May 25, 2008

Concerto, en do mineur

Je n'ai jamais été une fan des concerts. Il y a des artistes que je compte sur le bout des doigts que j'adorerais voir se mouvoir devant moi, mais même lorsque je vivais à l'étranger, je ne me précipitais pas aux venues des uns et des autres. D'abord, je trouve ça idiot de se pousser avec 10000 autres personnes pour écouter de la musique. Deuxio, j'ai horreur de rester debout pendant des heures (et d'attendre la star pendant des heures d'abord). Tertio, la performance live égale rarement la qualité studio (ce sont des appréciations personnelles, je vous le concède) et tout dépend bien sûr du genre musical. Je garde un horrible souvenir de Lauryn Hill en concert. Jamais star n'a autant incarné pour moi la déchéance en live, vêtue comme un homeless, agissant comme une droguée (qu'elle était probablement ce soir-là), avec une cacophonie de douze musiciens sur scène qui noyait sa voix. Je regrettais son MTV Unplugged. Me suis cassée, amère.
Bien sûr, je ne cracherais pas sur Madonna live, ou Led Zep, ou d'autres encore, mais je crois que le confort d'écouter chez soi et de se dire que cet artiste chante pour vos oreilles exclusives, cette idée romantique que cette chanson a été écrite pour votre dîner de ce soir, ou pour ce coup de foudre inattendu, ou pour ce chagrin d'amour insurmontable, ou pour vous donner la pêche lorsque vous sortez de votre métro pourri pétri de vos doutes existentiels quotidiens, reste absolument délicieuse.
C'est pour cette raison que j'ai longtemps hésité pour George Benson. Mais pour une fois qu'on avait quelque chose à se mettre sous la dent, il fallait bien l'honorer, même si elle n'est pas votre premier choix. Alors, après avoir bravé une circulation infernale, parqué la voiture à des kilomètres, franchi le barrage des securité guys, enduré des compatriotes qui sentent des roses jusque là inconnues, dépassé des enfants qui étaient là on ne sait trop comment, nous y voilà. Et lorsque George a commencé à égrener ses premières notes, j'avoue que j'étais bien, très bien. Il ne faisait que jouer, il ne chantait pas encore, et c'était un délice. Comme si je lisais un texte, un vrai, limpide, profond, avec une vraie ponctuation, de vraies idées. Je sais que le rapprochement n'est pas aisé. Mais c'est le seul qui me vient à l'esprit. Cette musique me parlait; Je réalisais que ce que j'écoutais tous les jours à la radio était le plus souvent un boucan pollueur. Et là, c'était un répit, tout en douceur. Lorsqu'une pluie fine nous a gratifiés d'un rafraichissement inattendu à la fin du concert, ça a rajouté un charme fou à la situation. No, never give up on a good thing.

9 comments:

Anonymous said...

Je ne cracherais pas sur un Santana ou un Khaled live quitte à se lever à 6h du mat pour être un 1er rang.
signé : la chèvre

Anonymous said...

Je ne raterai pour un au monde un concert de Jethro Tull. J'ai raté celui de Lenoard Cohen car les billets sont partis en 4 minutes! Mais mon chef préféré Naz va le suivre durant son tour dans les Maritimes.Je reverrai encore Paul Personne et Papa Wemba (http://ca.youtube.com/watch?v=ywPfqo-1WUg) Besse7a a lalla.
Mwah,
Loula

SABA said...

Moi j'ai raté celui de Benson, mais me suis rattrapé avec un d'un groupe espanol (il y avait une grande majorité d'étrangers) et celui de whitney houston (magique meme si en dansant je touchais mes voisins de gauche et de droite :DD)

bessaha zin!!

Najlae said...

la chèvre,et tu te retrouves tjr au premier rang comme la diva que tu es, et VIP en plus :)) AAAAAAAH KHAAALEEED

Loula, je m'en doutais pour Jethro Tull! dommage pour Cohen!!!!mais je suis surprise que tu aimes les concerts ! Bon rétablissement chère Loula. XOXO

Saba, je sais déjà tout,khbarek m3ettel :))) Bssehtek ma belle!

Superfly said...

A good live performance is priceless, But Bloody Benson loves his voice madly and sang too much that it even rained, luckily it washed his sins :D
Ooh

Najlae< Led Zep live a jame3 Lafna MY DREAM...
Loula< Jethro Tull... Ayayayee!!!

fouad said...

Je me joins aux autres pour dire que si j'adore savourer la musique que j'aime grâce au confort d'écoute que procure ma chaine hifi, rien ne vaut la magie d'une "Live performance". En 90 j'ai patienté 9 heures pour pouvoir être devant au concert des Rolling Stones (en y repensant j'ai la même chair de poule que lorsque ce soir là Keith Richards a joué le premier accord de start me up). Qui n'a pas vu Bruce Springsteen se donner à fond pendant 4 heures n'a rien vu. Je l'ai vu 2 fois en concert et les 2 fois j'en ai eu pour mon argent. Quand j'ai vu David Bowie, élégant et majestueux devant un public qui reprenait en choeur le refrain "we can be heroes just for one day", plus rien n'était plus jamais pareil. Les souvenirs et les émotions laissés en moi par ces vrais performers (des rockers Brian Adams, Lenny Kravitz, Dire Straits, U2...) mais aussi les musiciens d'autres genres musicaux (Estrella Morente pour le flamenco, le trio joubran pour le 3oud, nass elghiwan dans les années 80)font que je meurs d'impatience d'être le 06 juin prochain, car ce soir là je vais aller voir Alanis Morissette. Nothing's better than live music.

Nababstoun said...

Le concert de Benson était l'un des meilleurs concerts auxquels j'ai assisté. Le son était 100% impec.
Merci pour ce joli post.

See ya

LE ZEBRE said...

Moi j’ai assisté au concert de David Vendetta, la sonorisation était nulle, j’ai dû m’en aller avant du concert.

Najlae said...

superfly> a jamaa lefna? tu as des idees de genie, je te l'ai tjr dit.

Fouad> bssehtek les concerts vrais de chez vrais. aah U2 ca doit etre qqq chose en effet. tu nous diras pour Alanis!

Nababstoun> la sono etait pure,i agree! mais ta presence en a aussi fait un super concert pour moi ^^

le zebre> estime-toi heureux de pas avoir recu du 'ma qate3' que des hjij envoyaient de derriere... :P