Monday, May 29, 2006

Pause syndicale

Un homme. Une femme. Clic. C'est con ce clic. Apres, on n'est plus le meme. On se veut, on se flaire, on se renifle, on s'observe, comme des ennemis, comme des amis tout neufs, on se scrute, on se demande "est-ce que tout ca est vrai?", "est-ce que je me fais un film?", "est-ce que ca legitime un coup de fil a reveiller Yas a 3h du mat' pour tout lui raconter?". On s'attend, on s'impatiente, on sourit, on rit, on se re-regarde, on se calme, on s'enfievre, on fait des plans, on reve, on re-reve, on refait nos plans, on pense, on se dit "nous deux, c'est pas n'importe qui", "nous deux, on n'est pas les autres", "nous, on est ceux a qui on la fera pas", "on a deja vu tous les films, lu tous les livres, ecoute toutes les histoires, ce qui marche, ce qui ne marche pas, ce qui se casse la gueule, et pourquoi". "Nous on y arrivera". "Nous, on escaladra l'Everest des relations, on sera juste bien". Juste bien. Sans malentendus. Sans exces. Sans routine. Sans ennui. On reussira la ou Romeo et JUliette ont echoue. On aura la grace, la finesse d'esprit, la prestance. On aura la patience et l'eloquence. On aura la romance. On ira bien ensemble. On nous enviera d'etre si bien, si proches, si independants, si complementaires. Nos enfants auront des complexes de parents aussi brillants. Et droles avec ca. On s'etouffera avec notre propre echelle, dans la gorge.

Et un jour, j'ai vu. Je n'ai pas gagne a la loterie.

12 comments:

meriem2 said...

très beau texte.. j'ai adoré

chefrouge said...

Tout le monde a le même rêve. "Nous" n'est jamais meilleur que les autres même si on s'efforce de faire en sorte que. Ce qui distingue "nous" c'est que "nous" est unique à sa manière. Comme tous les autres "nous" certes, mais c'est un système unique et c'est pourquoi "nous" est beau, fut-ce à travers un clic.

chefrouge said...

P.S. : Statistiquement, "nous" quelque soit la brillance de ses composants enfante autant de sous-doués que de surdoués.

Loula la nomade said...

NajNaj,

Que dire? Sinon, merci!

dima said...

Najlae> A mon simple avis de lecteur de tes billets de coeur, tu devrais quand meme te résigner un jour à écrire un Roman intitulé "La Rencontre". Tu as du talent pour décrire ces choses d'espérance qui peuvent rendre l'etre humain heureux. Sinon pour la loterie je tiens à t'avouer que j'ai cru gagné, un jour de mon existence, mais malheureusement il s'avére aussi qu'il faut savoir se convaincre que ni Roméo et Juliette ont existé et que ni Kaiss et Laila ont vécu...

Du bonheur à deux et avec la joie de beaucoup de bambins, quand meme, je te souhaite de tout mon coeur ;)

Amine said...

I am speechless ;) It is truly a unique talent to convey such thoughts and feelings...Bravo!

Najlae said...

anonymoussa> thanks. welcome.

chefrouge> des sous-doues= des balidine?

oui, "nous" est beau. fusse a travers le trou dune zaiguille.


Loula> merci? :)


dima> tu crois que tu re-gagneras a la loterie? Pkoi le roman aurait-il pour titre "la rencontre"? et si javais un autre titre en tete?


amine> hihihi mirchi

chefrouge said...

j'ai relu ton texte. Et le mauvais zoeil hein ? Faut pas être marocain dans cette fiction.

dima said...

Najlae> Vas y pour un autre titre à condition d'avoir une dédicace en avant-première sinon pour la loterie : j'y crois toujours, c'est mon seul choix :)

Fays said...

Nous en rêvons tous... nous essayons de le concrétiser, ce n'est pas évident, mais l'espoir nous pousse à y croire, maus ce qui nous pousse le plus à y croire ce sont tes quelques lignes qui résument tout ce que l'on souhaite, qui nous redonnent cette fougue dont on a besoin!

Lub!

ghita said...

c tres beau Najlae. Parfois je crois que je suis vraiment la seule a penser que ''nous'' (mon mari et moi) s'aimons, revons et vivons des moments intenses plus que les autres. Meme si je sais que ce n'est pas vrai, j'aime a continuer a croire que ''nous'' est vraiment unique au monde...

Meriame au pays de la film industry said...

le "Nous" en toute sa splendeur :)

Amen