Sunday, February 22, 2009

Face-Off

C'était en octobre 2005. Je reçois un email d'un ami marocain de la Silicon Valley qui est depuis rentré au Maroc occuper de "hautes fonctions". Il me parle d'une station télé qui se lance dans l'état de NY. Une chaîne en anglais dédiée au muslim lifestyle, lancée par des musulmans qui ne connaissent pas vraiment le monde des médias, mais qui veulent donner aux Américains une autre idée des musulmans. "On est de bons vivants, on aime la musique, bien s'habiller, partir en pique-nique, traîner dans les malls, lire des livres, sourire, on est normaux!". La chaîne avait besoin de toutes les bonnes volontés, plus encore lorsqu'elles se destinent à une carrière en journalisme. Douce musique à mes oreilles, moi qui étais empêtrée plus que jamais dans mes colères à l'égard de mes collègues et amis "occidentaux" et "extreme-orientaux" qui pigeaient pas que j'avais pas du reconstituer ma garde-robe une fois aux US, que c'était vraiment comme ça que je m'habillais, là-bas dans le Middle-East (?) et surtout avec qui j'étais en désaccord complet et total à chaque discussion politique. Bref, y avait une éducation à refaire et participer à Bridges TV (c'était le nom de la nouvelle chaine) me semblait un premier pas minuscule mais nécessaire.
Après quelques emails échangés avec Hassan Muzammil et sa femme Aasiya Zubair, les deux co-fondateurs, le deal est scellé. Je serais "correspondante" dans la Bay Area (région de San Francisco) et je couvrirais les événements locaux par téléphone. Le travail était, bien entendu, plus proche du bénévolat qu'autre chose. Toujours est-il. C'était la période où 3 heures de sommeil étaient suffisantes à mon bonheur. Je carburais aux snacks coréens et aux doritos. Pour envoyer mes correspondances à l'heure de la cote Est, c'était la frénésie la nuit, pour essayer de pas faire trop d'erreurs d'anglais (c'était raté mais bon...). Je ne sais pas combien de correspondances j'ai réellement faites mais le contact a fini par se perdre, moi devant bouger de plus en plus souvent pour mes reportages, etc. Toujours est-il que j'étais convaincue que c'était d'abord à travers les médias -Bridges TV comme exemple- que nous pouvions donner une autre image des Muslims des US.
Ce matin, sippant mon earl gray et relisant les articles de la semaine que j'avais vus en diagonale, je tombe sur cet article de mon amie Fadoua à D.C. J'ai cru halluciner lorsque je lus que Hassan Muzammil, le fondateur de Bridges TV, avait tué, que dis-je, DECAPITE sa femme, Aasiya, qui avait eu le malheur de demander le divorce. L'homme avait pour habitude de battre sa femme presque quotidiennement. Ses enfants de 4 et 6 ans aussi. Il l'a laissée gisant dans son sang dans les locaux de la station TV.
Fermement condamnée par les associations de musulmans américains, cette histoire sordide n'en est pas moins d'une tristesse déprimante.
هادا هو : "الفقيه اللي عولنا عليه دخل للجامع ببلغته

10 comments:

simo s non man s land said...

cette histoire va enfler les ATMs de la haine que tous les right-wings et les islamophobes utilisent on daily basis.
pipes ,Rush Limbaugh ,Sean Hannity ...vont etre servis
un diplome ne converti pas un macho . c est triste.

Anonymous said...

Sordide tout simplement sordide. Mes sympathies, Najlae.
Loula

Najlae said...

Simo, indeed.mais faut dire que certains musulmans ramènent aux islamophobes des tas d'histoires sordides de ce genre sur un plateau d'argent..

Loula,quel calvaire Asiya a du vivre au quotidien...

waaayli said...

merde! et il voulait donner une autre image gallik!
comme quoi...
man3ref :s

Anonymous said...

musulman ou pas! qu est ce que ça change? si ce qui parrait bizzar c est que ce malade voulait vehiculer une image qui n est pas la sienne !! l islam modéré pacifique (moderne) !!! mais au fond de lui meme ...(peut etre) qu il ne croit pas a toutes ces salades! c est ce qu ils appellent (scisophrénie) en psychologie je pense!!maladie qui est responsable de tout les malheurs des musulmans !!! c est vraie que dans le coran est cité cette fameuse (aya)qui dit (idribouhona darbane ghaira moubrihine...) mais .......pas o9tolouhona!!!!!!

Yugurta said...

Ceux qui se forcent à tout "prix" à sauver les apparences en se figurant réussir à abuser autrui... finissent par payer cette prétention de croire qu'on peut s'amuser à n'importe quel jeu.
Je viens de chez Kb et, le hasard fait-il bien les choses, je jouis ici d'un bonus... La proximité de Zahra, la sauveuse de Zorro...
Qui a dit qu'on pouvait vivre sans amour ?

Anonymous said...

I can't believe this story !!

Onassis

Anonymous said...

لفقيه اللي ترجينا بركتو، دخل للجامع ببلغتو

Najlae said...

merci anonyme pr la correction!

yeah onassis,cette story pue..

yugurta,un idiot sans doute :p mrahba.

Free Zone said...

beh je resterai plutôt perplexe devant cette histoire ..un peu trop symbolique pour qu'elle ne réveille pas mes soupçons...n'est ce pas l'idéal pour inverser le projet et s'en emparer pour véhiculer une image tout à fait a l'opposé de celle que le projet en question voulait donner ..tuer sa propre femme dans les locaux de la station tv ,il faut être vraiment le plus grand des cons pour le faire ....il faudra peut être douter un peu de cette version ...car donner une bonne image des musulmans en Amérique n'est pas dans l'intérêt de tout le monde ..je connais des services secrets qui feraient bien plus que ca pour persuader les gens que les musulmans ne sont la pire catégorie de racaille qui n'a jamais pu exister et naturellement c'est faut ! Quoi que l'on dise.