Saturday, February 28, 2009

Atlantide

C'est la faute à Jesus. La faute à Jesus si un weekend qui s'annonçait paisible et reposant s'est transformé en un véritable cauchemar. La faute à Jesus si je suis anéantie, à ce moment bien précis. Je lui en veux, terriblement.
Tout a commencé par sa négligence. "Je suis désolé", il a dit, inconscient de l'ampleur du désastre. Car c'est un véritable désastre. Tout ce qui m'est précieux (qui ne soit pas des habits hein :) ) englouti par les eaux. Mes correspondances, mes journaux intimes et surtout mes photos, celles de toute une vie. Par miracle, l'album de mes premières années a été épargné. Mais les centaines, les milliers de clichés de mes vies précédentes, de mes proches, de mes amis, mes voyages, mes rencontres avec des personnalités, tout, tout, est devenu un amas de feuilles blanches cartonnées avec des gribouillis de couleurs qui collent aux doigts par dessus.
Alors, toute la journée, assise par terre, courbée, hésitante, terrassée par la vision horrible de tetes sans bouches, de corps sans bras, des visions de personnes défigurées par l'humidité, j'ai essayé de séparer les photos désormais collées l'une à l'autre. Quand je découvre un semblant de photo, je mets tout de suite de coté en rendant grace au seigneur.
Un polaroid représentant mes grands-parents à la Mecque ne représente plus rien du tout maintenant. Mon séjour à Strasbourg n'est prouvé que par deux photos aujourd'hui. Et un relevé de notes qui sèche dans la cuisine, au moment où j'écris. Je n'arrive plus à déchiffrer ce qu'il y a d'écrit dans mes journaux intimes, tant l'écriture est diluée. Et mes lettres reçues, on dirait qu'elles ont été écrites à l'encre indélébile. Des pages blanches...
Pourquoi s'attache-t-on tant à ces choses-là? Pourquoi ma vie a-t-elle besoin de ces photos pour se justifier? Je m'en veux d'etre aussi sentimentale. Mais je m'en veux encore plus de ne pas avoir laissé ces choses près de moi et de les avoir confiées à ce satané Jesus.
En fightant le haut-le-coeur qui me prit, j'ai du jeter des dizaines de lettres, de Marie, de Hajar, d'Hélo, de Hanaa, j'ai égoutté des cartes postales de Fadwa (du temps où un trip à Tanger était digne d'une carte postale ^^), de Merouane, de Ji, d'Ahmed, d'Imad, d'un de mes professeurs, de mes frères, des petits mots d'Oussama, de Mehdi, de Tarik, d'Abdessamad, des fotos de légende avec mes inséparables (Fadoua, Bilal, Khalid, Driss), des preuves d'amour de Washington, de Malaisie, de Hawaii, de Kabul, de Rome, de Dubai, d'Ohio, du Mexique, d'Ifrane, de Shanghai, de New-York. Des petites enveloppes bleues ou jaunes avec "à sa majesté" ou "to the birthday girl" écrits dessus. Des kilos de papier sont devenus de la pate à modeler. Et moi de retenir des petites larmes. J'aurais appris ma leçon cette fois. Mon prochain achat sera un scanner Xerox, c'est décidé. Pour pas perdre à jamais la trace de mes films quotidiens.

7 comments:

Kaoutar said...

Aieeeeeee!!! I'm so sorry Naj! Write about them ... I know that there were tons of memories in those pictures and letters but I think that would help you remember some sweet details if you wrote about them :)

And the scanner is not a bad idea at all!! ;)

Mwahat!

Kusodomo said...

t'as donc repris ton blog? c'est mieux: c'est triste un blog qui ferme...
ou alors je dis n'importe quoi?

nouveau.né said...

ça fait plaisr de decouvrir naj la sentimentale.
A qlq chose malheur est bon!Il faut savoir vivre le present naj...les souvenirs nous empêchent de le vivre. Mes trés beaux souvenirs de Rabat m'empêchent moi-même de vivre mon présent..j'ai detruit sciemment toutes les traces de ses souvenirs mais ma memoire refuse d'oublier...ma petite princesse.

Aïcha said...

Nouvelle sur la Blogoma, j'échoue sur Atlantide. Merci :) Un paradis perdu, englouti par les eaux, c'est beaucoup de matière pour une belle plume.

béatrice said...

Bonjour

Découvrez hellocoton.fr , la communauté de la fine fleur des blogs féminins !

Faites découvrir votre blog à nos utilisatrices et rejoignez vos amies,

A tout de suite,
Béatrice (http://www.hellocoton.fr)

Doudou said...

Beaux écrits. A suivre absolument

Najlae said...

Kao,that makes me think that i dont have a single pic with u! a total shame!

kuso,qui ferme? Qd ça? on ne m'a pas avertie :)

nouveau-né,mais je ne suis rien d'autre qu'une incorrigible sentimentale! quant à tes propres souvenirs...no comment.

Aicha,mraba bik!

doudou,merci beaucoup