Wednesday, January 30, 2008

No news no cry

Il y a des jours où on a envie de lire la presse, tant elle nous déprime. La une d'Al Ahdath (encore) de ce matin, m'a plongée dans un blues de dimension nationale. Jugez-donc:
- Sur l'autoroute de Casa, un homme a arrêté sa Kangoo sur le pont et s'est jeté sur le flot de voitures en dessous.
- A Kalâat Sraghna, un insitituteur, mécontent de sa notation trimestrielle, a assassiné son directeur d'école.
- A Bernoussi: un policier en exercise a été poignardé à l'arme blanche par deux adolescents qui aggressaient des passants.
- A Fès: arrestation de sept suspects d'appartenance à une organisation terroriste et qui préparaient des opérations d'envergure.
- A Ketama, un homme suspecté de constitution de bande criminelle et de trafic de drogue, a pris le maquis dans une forêt. Les gendarmes qui le poursuivaient ont eu droit à un face-à-face avec ses hommes, armés d'épées, de gourdins et de bombes lacrymogènes.
- A Temara: trois hommes ont dévalisé une agence Western Union après avoir menacé ses employés à "l'arme blanche" et sont repartis avec 200.000 dirhams.
Hadi ghir page1!

4 comments:

Lato sensu said...

Khbar al khér! ils parlent pas d'une deusémiste, qui sur l'autoroute rentre dans un tas de voitures appartenant à des gens honnêtes!?

Najlae said...

lol non rentre carrément dans un tas de gens forcément honnêtes :) c paskelle se défoule,elle aussi :)

Ibn Kafka said...

Tient, une kamikaze spécialiste des attentats automobiles infiltrée à la télé nationale? Ca sent les vacances à durée indéterminée dans une agréable ville balnéaire cubaine pour toi, ma chère!

Najlae said...

IK,toute ressemblance avec la réalité est pure coincidence :)
cela dit,voir La Havane et mourir!