Friday, March 24, 2006

Nobody knows when I cross the street



©Enrico

7 comments:

LB said...

géniale cette photo. ;))))))))))))))))))))))))))))))))))))

Najlae said...

hihihi i know!!! j'adore, u have no idea!

LB said...

ca me fait poenser à moi hahahaha, tu sais que dans mon corps de femme , je me vois toujours comme ca? ce qui est bien c'est que bou9al me voit comme ca aussi.

J'adore, je me sens choyée, chouchoutée, calinée.

Bsima said...

Super belle la photo!

Et tu traverses quand?

Anonymous said...

Curieusement, bizarrement, je me suis habitué à ton blog. J'y viens chaque jour. Je ne te connais pas et ta vie me parait étrange. Tu as l'air de connaitre beaucoup de gens d'avoir beaucoup d'amis et une vie pour le moins... animée. Ce que j'aime chez toi portant sont tes felures que je devine et qui laissent rentrer la lumière; C'est aussi cette tendresse propres aux personnes qui se battent chaque jour contre la marche implacable des choses et la touchante anarchie de leur univers intérieur.

Je continuerai à te lire avec beaucoup de plaisir.

A un de ces jours à Casa ou Paris ou ailleurs ô familiere inconnue

Majid

Najlae said...

lb> c paske tu le vaus bien ma cocotte

bsima> le detroit? bientot :)

Majid> Merci pour tes mots. "Etrange" est un qualificatif rigolo pour ma vie. Sinon,je crois qu'on a tous nos anarchies interieures. Tout le monde n'en parle pas,voila tout.
A un de ces jours, a Casa, Paris ou ailleurs.

Najlae said...

LB> oups, vauX bien