Saturday, November 18, 2006

20 ans

Ma joie d'avoir D. au bout du fil a été ternie par une horrible nouvelle. Je ne comprenais rien, sa voix, ses sanglots. J'entendais juste un prénom, à répétition. On a retrouvé M. mort. "Il n'allait pas bien". Merde, merde. D. est totalement effondré. Tous nos souvenirs passent devant mes yeux, en kaléidoscope.
La plage. L'été. Douce routine. Je passe le matin, vers 10h. M. est sur la terrasse avec R., T. et O. M. est fier de me dire que c'est son 17ème joint de la matinée. Je le gronde, il en rit, les yeux rouges, le sourire du gosse qu'il est. 14 ans à l'époque. Ca ne sert à rien. Et tous les jours, c'est un jour sans fin.
Un jour, sa mère "découvre" son accoutumance à la drogue. Elle l'envoie illico presto à un lycée militaire à Metz. Mais l'été venu, il revient. Et ses anciennes habitudes aussi.
Squelettique, pas bien dans sa peau, à l'extérieur, il faisait ado quoi. Mais le problème justement est qu'on ne sait jamais si les symptômes peuvent conduire à quelque chose de plus grave, d'irrémédiable. Merde, ça aurait pu être mon petit frère. Il n'avait à se plaindre de rien. En surface du moins.
Son corps va être rapatrié. J'espère qu'il trouvera la paix. Sur son profil Hi5, sa photo est une couverture d'un calendrier de Ben Harper avec, comme titre: "Positive Vibrations".

6 comments:

Anonymous said...

Triste. Très triste. Je n'aime pas la mort. Je n'aime pas la mort. Je n'aime pas la mort.
J'aime la vie. J'aime la vie. J'aime la vie...

Najlae said...

Je peux pas m'empêcher de mdemander mille fois: mais où est-ce que ça clochait?? pkoi il n'a pas assez aimé la vie?? je suis dégoûtée à la moelle..

Anonymous said...

Ouf ! Malheureusement ceci n’est pas fiction.

Aucun mot ne vous enlèvera toute la tristesse et le dégoût. Sauf ceux que vous écrirez. Les saisons vont passer. Il y aura certes moins de colère. Gardez-lui une petite place en vous. Bon sang ! C'est horrible. Je suis désolée pour lui, pour vous.

Anonymous said...

R.I.P :(

Anonymous said...

C'est très triste, cette personne à sans doute aimé la vie mais à sa manière ...en aimant les choses qu'elle faisait et en pensant que c'était ça la vie...la vraie.
Ne sois pas triste ma douce Najlae, penses aux bons moments que tu as passé en sa compagnie...ils apaiseront peut être ta douleur...

silene said...

c'est pas quelque chose qu'on aime ou pas. C'est comme ça. L'inconnue dont le coeur n'est pas chargé de douleur lui souhaite simplement de trouver la paix.