Friday, November 03, 2006

Langage de sourds

J'ai disparu dans une tornade de choses. On m'en veut. Je sais que vous vous en foutez. Warda aussi s'en fout, que je soie fatiguée, que mes chaussures soient fatiguées de mes pieds, que ma tête me fasse mal. Elle s'en fout que j'aie reçu un coup de téléphone indélébile, si proche et si lointain, un coup de téléphone de ceux qui viennent avec des effets musicaux terribles: "Najlae, tu as peur", "Najlae, tu es émue", "Najlae, tu trouves plus de mots". Warda en a rien à battre que je veuille des journées de 48 h, ou que je ne connaisse pas les prix du grand taxi. Je suis serrée entre elle et un policier qui ne veut pas payer tout le prix de la course, mais ça ne fait rien. Le chauffeur lui sourit, un p'tit sourire misérable et indulgent, en lui disant que ça sera pour une prochaine fois. Rachid Ninni l'a dit, lui, dans un passage qui sonnait vrai, entre plusieurs qui sonnaient faux, trop populo et pas assez informatifs, que c'était assez amusant de voir des flics faire de l'auto-stop. Deux flics auraient été démis de leurs fonctions parce que chaque jour, après leur service, ils allaient presque demander l'aumône en jouant des morceaux de musique berbère dans les cafés. Devrait-on leur en vouloir avec les salaires qu'ils se tapent? La tadwira sonne mieux dans nos têtes? Pendant que je philosophe sur les contraintes sociales, Warda, qui n'en a cure, plonge sur quelque chose de plus important, de capital. Elle ressasse les noms des différents modèles d'aspirateurs qu'elle sera appelée à vendre. Une commerciale redoutable. Elle a trouvé une technique infaillible: attacher chaque nom à une partie du corps: Tetra comme tête, Manea comme main, Oleta comme Oreille. Lequel n'a pas de sac? Lequel utilise des filtres? Je l'écoute religieusement. Mais elle s'en fout. Elle ne veut pas entendre qu'il y a des hommes d'un certain âge et d'un certain statut qui jouent aux cartes dans le train le matin. Et pourtant, c'est rigolo. Ce qui serait moins rigolo est de lui parler de cette coiffure de mariage qui coûte 14000 dh. Je ne lui dirai rien. Mais au moins, je pourrais lui raconter comme je te sens si proche et en même temps si inaccessible. Et combien j'en souffre. Mais on est déjà à la place Mohamed V. Warda est descendue.

6 comments:

Amud o'awal said...

je suis de plus en plus sourd

Foulla said...

des policiers jouant des morceaux berberes dans les cafés..oullah hetta ketrat lhemm kaddehek.

Hicham ex Cairo said...

1400 dihrams tu veux dire ?
;-)

Oussama said...

à suivre /ou/ la vérité est ailleurs ?

kb said...

nariii...de la côte ouest aux taxis blancs...bon chui pas sourd je vais organiser une quête pour toi...à moins que t'aime te faire peloter coincée entre un poulet au col de chemise douteux et une vendeuse d'aspirateurs à l'argumentation mammaire...

kb...le bon

Najlae said...

amud> je crierai plus fort,alors peut-etre..

foulla> wayeeeh,iskis our life ;)

hicham> non non,14.000

Oussama> tjr ailleurs..

KB> c'est plutot moi qui aime peloter,yallah..

Pas Touche> je ne publie pas ton commentaire :) Warda est descendue,moi je continue