Wednesday, October 10, 2007

De visu

Lors de son dernier reportage, dans un lycée de Sidi Moumen, Ma collègue Selma Mhaoud a constaté la chose suivante :
Sur 3 classes, une de terminale et deux de tronc commun, il y avait :
- 12-13 filles voilées / classe
- 4-5 filles non voilées / classe
Le ratio a considérablement changé. Lorsque j'étais au lycée, il y a une douzaine d'années, il y avait peut-être une fille voilée sur un total de 28. Néanmoins, on ne s'en sentait pas moins musulmanes. En fait, la question ne se posait même pas.

P.S: cela va sans dire, ceci n'est pas un post anti-hijab. Juste un post de constatation des changements sociétaux.

6 comments:

O.B said...

une douzaine d'année ?! bientôt l'agonie et le DVD alors...
Je me souviens plus comment on appelle ça dans le marketing politique, mais tes constatations sont relatives au lieu. t'as pas été dans un lycée à S.M etc...

dima said...

Tant que ce n'est une route vers la soumission çà ne me dérange pas. Aprés tout c'est leur propre liberté.

PS: s'il y a un des oulémas passant par chez toi, prière de me dire si le voile est obligatoire religieusement parlant ?

ML said...

Pourquoi nous prendre la tête ? Pourquoi regarder avec des oeiillères? Parce que la vérité est toute nue, il faut toujours la dévoiler avec assurance et volupté. Il faut qu'elle prenne corps avec notre âme pour que nous puissions un jour jouir du plaisir de la goûter sans nous voiler la face.
Ainsi soit-elle !
ML...divin divagueur

jihane said...

fayen ghqdi biya a khouya; fayen ghadi biya...
de mon temps (effarant de s entendre dire ca:); c etait plutot denree rare; versant ds l atypique...mais bon; je continue à penser pareil: effet de mode; qui finira pas ceder le pas à une autre...la bourka peut etre?...

le mythe said...

Parce que selon toi le port du hijab est un changement social....

Kaoutar said...

C'est clair Naj ;) and your remark is true, the number of veiled women is increasing, and its increasing everywhere.

But don’t you think that this is a sign that Hijab is increasingly becoming a choice rather than an obligation (social I mean)?? You know, women of younger generations (especially in urban areas) are no longer easily convinced (let alone obliged) to do things they don’t want to!