Thursday, January 05, 2006

Un peu de doucheur

Il y a des journées qui commencent mal, dès le cauchemar de la veille, dès la grimace du matin, dès les mauvaises nouvelles par email, dès la pluie qui n'a pas arrêté depuis une éternité et un jour, dès le lait qui a périmé depuis la dernière fois qu'on a ouvert le frigo, dès le pain qu'on n'a plus depuis deux jours, dès les engueulades sur messenger pour "motifs professionnels". Alors s'ensuit un bourrage de gueule au jus d'orange low acid qui dissout quand-même les intestins et un accoutrement type pyjama rose et chaussettes mauves pour le reste de la journée. Et bien sûr, impossible de travailler.
On s'arrache à notre état végétatif PARCE QU'IL LE FAUT. On brave le vent et on attend sous la pluie alors que le parapluie vole-au-vent. On crie de tous nos poumons parce que, après 10 minutes d'attente, le chauffeur de la ligne F, fraîchement diplômé, ne savait pas que c'était un arrêt et qu'il allait vous donner le plaisir de vous rafraîchir 40 autres bonnes minutes.
Finalement, en face de son double-écran de travail, on se force pour quelques heures.
Et on rêve de rentrer chez soi, au chaud, de prendre une douche interminable et de fermer les yeux en sandwich entre le drap et la couette, parce que c'est plus doux.
Mais à mauvais début de journée, exécrable fin de journée. L'eau bouillonante qu'on attend de la douche n'est qu'un mince filet de gouttes tièdes, telle l'urine du garçon fraîchement circoncis. Je peste, recommence, en vain. Des minutes de réflexion et de vérifiage de la pomme impose un verdict sans merci: on fait appel au seau turquoise assorti, on laisse couler l'eau, lentement. On cherche désespérément ce qui pourrait ressembler à un ghourraf. Une casserole noire "Revere Ware" fera l'affaire. Commence alors un chapitre nouveau dans l'histoire de la Californie moderne, ou comment réinventer le hammam sous d'autres cieux, kiss compris.
Une éternité pluvieuse et brumeuse plus tard, on ressurgit la tête pleine de souvenirs du Maroc, mais la tête propre au moins. Pour la première fois depuis des siècles, on se sent mdegdeg, incapable du moindre surf sur internet, pressé de se lancer dans les bras de Morphée. Pour une fois, l'insomnie a été vaincue. Pour une fois, on en est reconnaissant.

15 comments:

jiji said...

description "chirurgicale" ...tu exageres, des journees comme ca c est super sympa...tu apprends a relativiser...tt compte fait, le lait super chaud qui t a brule la langue le matin, c etait pas ce qu il y avait de pire:)

db said...

Dors dors bébé dors ... ;)

fatimzahra said...

Je rejoins Jiji, et surtout Lorie avec sa "positive attitude"... quand tout va mal, le mieux c'est de s'armer de patience et de son plus beau sourire... le lait n'est pas périmé, tu peux en faire du lait caillé ou mieux encore, un fromage maison... Y'a plus d'eau sous la douche? tant pis, je me fais un gommage et j'élimine le tout avec du lait hydratant...

Bref! Il fait déjà pas beau dehors alors à quoi bon se griser le moral?

FZ.. Forcément Zen

Amine said...

"telle l'urine du garçon fraîchement circoncis..."
Weird la comparasion...
J'espère que c'est pas du vécu :-(

Sanaa said...

Très beau récit. Dommage pour toi, oui, mais si tes mauvaises journées peuvent nous offrir d'aussi beaux textes... Allez, non, je serai pas méchante. :-)
قال السماء كئيبة وتجهما

قلت ابتسم يكفي التجهم في السما

fatimzahra said...

sanaa --> Ce ne serait pas la traduction de ce que j'ai dit à propos de se griser le moral par hasard??
:)

StrangerInTheNet said...

Welcome to the real world, najlae :-)

Najlae said...

jiji> jte jure,jexagere a peine..

db> hak wahed lboussa,hak wahed ta3niqa ;)

FZ> ouais,ouais, positivons :p mais c pas evident parfois,jte jure

amine> pff ske tu peux dire comme betises parfois. g assez de freres et de cousins pour pouvoir dire ca,traumatise va


sanaa> mouah mouah :)

Stranger> lol I'm real man,don't worry

fatimzahra said...

najlae --> Je sais que c'est plus facile à dire qu'à faire, surtt qd il s'agit de le dire aux autres... allez courage, ça finira par passer certainement

jiji said...

fz: sur ts les fronts a la fois...wa matatfletlek ta we7da:)

jiji said...

njila, je sais que tu n exageres pas...mais c est passe, et hier tu n y pensais plus devant dak le cheese cake:)

Najlae said...

FZ> je vais limpasse sur un commentaire que j'avais ecrit en reponse a ton commentaire sur Lorie..

Jiji> Fresh strawberry cheesecake!!! hahhahha c vrai olvide todo todo todo et je le mangeais les yeux fermes,c te dire...:$

Sanaa said...

>FZ, oui sauf que c pas de moi. Je me rappelle plus quel poète avait dit ça...

saïga said...

quand tu passes des journées bien bien down comme ca.. tu peux te dire une chose : demain ce sera mieux! y a des jours avec et des jours sans.. et les jours avec n'éxisteraient pas sans les sans..
appelle un plombier, et dis lui de t'apporter du pain avec lui.

S.B said...

Un jour ça va un autre non
un jour lilas un jour flocons
C'est ça la vie
Un jour tu pleures
un jour tu ris

Hadchi ma3ta lah LOL
Eid mubarak
biz